Tout sur la Bruyère

Tout sur le Pieris

Tout sur l'Hortensia

La Pépinière

Tout sur l'Azalée et le Rhododendron

Offrir

Guide du camélia

Nos conseils et guides

Thème de Noël

Où, quand et comment planter les Azalées et les Rhododendrons

Rhododendron en jardin

Où planter mon Azalée, mon Rhododendron

En jardin

En fond de massif, préférez des Rhododendrons à grand développement qui vous créeront ainsi de beaux écrans de verdure toute l’année avec une explosion de fleurs au printemps, en prime !! Notez que placé au devant de feuillus légers ou de bambous c'est l'idéal pour apporter de la légèreté. Ils s'associent très bien avec des Azalées japonaises, des Bruyères, des Camélias, des Pieris, des Skimmias ...

En milieu de massif, c’est là que le choix se complique puisque aussi bien les Azalées mollis que les Rhododendrons yakushimanum trouveront leur place, ainsi que certaines variétés d’Azalées japonaises. Les Rhododendrons nains et les Azalées japonaises peuvent se trouver au devant de massifs, ils sont en général de formes rondes ce qui permet de structurer un massif.

Azalée en jardin

Pour les Azalées mollis, préférez tout de même un emplacement en limite de fond de massif car leurs fleurs éclosent à l’extrémité des branches qui peuvent atteindre les 1,50m. Les voir ressortir en fond de massif devient alors un vrai spectacle !! Mais attention, leurs couleurs flamboyantes ne s’associent pas forcément avec tous les roses et rouges des Rhododendrons hybrides ou des Azalées japonaises.

Par contre, elles sont du plus bel effet avec les jeunes pousses des Pieris, avec les Fougères, les Rhododendrons hybrides blanc, jaune, pêche ou rose pâle, les Rhododendrons yakushimanum, les Azalées japonaises blanches, les Rhododendrons nains bleu, l’orange et le bleu étant deux couleurs complémentaires. Et, elles sont magiques par leur parfum envoûtant !!

Azalée mollis en jardin

En bordure de massif ou en jardin zen, c’est un Rhododendron nain qui trouve sa place et apporte de la rondeur et de la couleur. Cette dernière étant assez rare dans ce type de jardins !!

Sur balcon ou en terrasse

En règle générale, les plantes de terre de bruyère s’adaptent très bien à la culture en bacs et en pots autant l’azalée que le Rhododendron nain et le Rhododendrons yakushimanum. Ils trouveront ainsi une place de choix sur les balcons et terrasses. Toutes ces plantes pourront s’installer le temps d’une saison ou pour plusieurs années mais toujours en situation de mi-ombre et à l’abri des vents froids.

Quand et comment planter mon Azalée, mon Rhododendron

La plantation en jardin

Que ce soit l’Azalée ou le Rhododendron, la plantation est à prévoir à l’automne ou au tout début du printemps à cause de leur enracinement superficiel et de leurs racines fines. Les plantes de terre de bruyère n’aiment pas être enterrées profondément !!

Tasser, arrosez copieusement, même si votre mélange est humide. Avec le surplus de terre, aménagez une cuvette. Elle servira à retenir l’eau d’arrosage jusqu’à ce que le sol se soit tassé naturellement. Et surtout, veillez bien à l’arrosage l’été de la plantation.

Pour les cas particuliers comme par exemple les terrains lourds, faites attention aux eaux stagnantes de l’hiver. Ou dans le cas de terrains plat, planter en butte pour diminuer au  maximum l’effet stagnant de l’eau.

En cohabitation avec des végétaux à enracinement plus profond et plus important, creuser si possible une tranchée au devant de ceux-ci pour que les racines ne viennent pas dessécher les plantes de terre de bruyère aux racines plus fines et plus superficielles.

Azalée japonaise en jardin

La culture en bac ou en pot

Il y a tout de même des règles à respecter si vous souhaitez conserver plusieurs années votre potée. Tous les 2 à 3 ans, il est conseillé de changer de pot et à chaque fois, il faut choisir un pot plus grand. Lors du rempotage, grattez le tour de la motte pour enlever du terreau, (et le remplacer lors du rempotage). Cette opération doit permettre aux racines de se développer plus rapidement.

Le contenant qui recevra la plante sera d’un volume plus important que la motte (minimum 2 fois). Les pots plus larges que profonds sont idéaux car ils conviennent au système racinaire et sont aussi plus stables !!

Question matériaux, préférez le bois ou les nouvelles matières plastiques résistantes, plus isolantes à la chaleur et au froid que la terre cuite ou le métal. Prévoyez une soucoupe ou un pot à réserve qui permettra de maintenir le fond de la motte toujours humide (mais pas en permanence dans l'eau stagnante) notamment au printemps et en été.

Le substrat sera composé de terre de bruyère, d’engrais organique et d’un engrais complet NPK plus les oligo-éléments. Le but est d’obtenir un mélange aéré nécessaire au bon développement des racines et donc de la plante.

Au fond du bac ou du pot, placer des gravillons ou des billes de pouzzolane sur 3cm, puis la terre de bruyère est répartie sans la tasser. La plante est installée de manière que la motte soit recouverte de 5cm environ. Le tassement du substrat se fera en pressant avec les doigts vers la motte afin que le substrat adhère aux racines.

L’arrosage au tuyau à jet doux permettra de faire descendre le substrat sur les côtés et autour de la plante. Terminer en ajoutant de la grosse écorce de pin que 3 cm, ceci évitera le tassement du substrat.

Dans une région au PH élevé, l’eau aura aussi un PH élevé, donc la teneur en acidité va augmenter et l’assimilation se fera plus difficilement. Veiller à recueillir les eaux de pluie.

Au printemps et en été, installer les pots sur une soucoupe assez large en surélevant légèrement le pot, ainsi il est possible de laisser en permanence de l’eau dans la soucoupe. Le dessèchement du substrat est le pire ennemi des plantes de terre de bruyère.

Attention au soleil direct sur les balcons et terrasses.

Azalée Arabesk