Tout sur la Bruyère

Tout sur le Pieris

Tout sur l'Hortensia

La Pépinière

Tout sur l'Azalée et le Rhododendron

Offrir

Guide du camélia

Nos conseils et guides

Thème de Noël

Entretenir les Pieris

Quand et comment tailler un Pieris ?

La taille des Pieris est inutile, il suffit simplement de couper les fleurs fanées et à la rigueur, les éventuelles branches inesthétiques. Une plante idéale pour ceux qui n’aime pas tailler !!

Protéger et nourrir un Pieris 

Comme évoqué précédemment, les besoins en eau des Pieris sont assez importants. La porosité de leur sol favorise l’évaporation et il est donc nécessaire de surveiller l’humidité de la terre régulièrement. L’apport en eau se fait sous forme d’arrosages très réguliers, lorsque le temps est sec.

Attention ! Vérifiez la qualité de l’eau. N’oubliez pas que ce sont des plantes qui redoutent le calcaire. Si celle dont vous disposez, eau de ville ou extraite d’un puits en milieu alcalin, mieux vaut vous constituer une réserve d’eau de pluie pour arroser vos végétaux.

Le paillage est une excellente méthode pour diminuer l’évaporation de l’eau du sol tout en conservant une bonne fraîcheur aux racines. L’idéal est de pouvoir recueillir des fanes de fougères, si vous habitez une région boisée.

Mais vous pouvez constituer ce paillage à partir d’un compost bien décomposé constitué des déchets du jardin ou utiliser de la tourbe. Il existe aussi de nombreux matériaux dans le commerce pour réaliser cette couverture : paillettes de lin ou de chanvre, cosses de cacao concassées, écorces de pin broyées, etc.

En fonction de la granulométrie de ces matériaux, disposez une couche de 2 à 10 cm d’épaisseur. Maintenez-la constamment humide. Enfin, ce paillis gène la levée des graines de mauvaises herbes, ce qui vous permet d’avoir un massif toujours propre.

La plupart des paillis se décomposent avec le temps et disparaissent, parfois digérés par les vers de terre qui les transforment en humus. Renouvelez donc la couverture tous les ans.

Lien vers « protéger et nourrir naturellement »

Quelle maladie a mon Pieris ?

Un Pieris installé dans une bonne terre fraiche et riche, n’a que très peu de chance d’attraper des maladies !! On observe depuis plusieurs années quelques rares cas de Phytophtora cinamonii, un champignon typique des plantes de terre de bruyère.

Il se développe lorsque les températures dépassent les 18°c, donc plutôt en été, et provoque la fanaison de la plante. La seule solution est l’application d’un fongicide.

Peu répandue mais connu, le Tigre du Pieris, qui décolore la feuille et provoque un affaiblissement général de la plante. L’enveloppe collante laissée par les larves de Tigres du Pieris peut favoriser le développement de la Fumagine.

La Fumagine est un champignon qui se développe en laissant une substance noirâtre sur le dessus de la feuille. Pour lutter préventivement contre le Tigre du Pieris, il faut éviter de tailler systématiquement car la sève attire les insectes suceurs-piqueur tel que le Tigre du Pieris.

Si tout fois la plante est touchée, alors vous avez 2 solutions : l’utilisation d’un produit chimique et/ou la suppression des rameaux touchés qui devront être brûlés.

Si vous avez des doutes sur la maladie de votre pieris, n’hésitez pas en nous envoyer des photos sur contact@rouepepinieres.com en indiquant votre région, votre type de terre et son orientation (soleil du matin, du soir, de l’après-midi…).

Toutes ces informations peuvent nous aider à diagnostiquer la maladie ou la carence qui affecte votre plante. Vous pouvez aussi nous appeler au 02.98.79.11.89.