Tout sur la Bruyère

Tout sur le Pieris

Tout sur l'Hortensia

La Pépinière

Tout sur l'Azalée et le Rhododendron

Offrir

Guide du camélia

Nos conseils et guides

Thème de Noël

Où, quand et comment planter les Bruyères ?

 

Où planter les bruyères ?

Distinguons tout d’abord leurs différences de développement et commençons par les Bruyères dites « naines » : Erica darleyensis, Erica carnea, Erica cinereaCalluna vulgaris et Daboecia.

Les Bruyères à petit développement dites « naines »

Ce sont des plantes très faciles à utiliser, elles se mettront en avant de massifs, en association avec d'autres bruyères d'hiver ou d'été, au pied des Camélias, des Rhododendrons ou des Azalées japonaises, par exemple, qui ont les mêmes exigences de sol et d’exposition.

Bruyère en jardinBruyère en jardinErica Eva GoldErica Eva Gold

Elles peuvent aussi servir d'écrin aux bulbes de printemps, les Graminées (de petite taille) et les Carex pourront leur donner de la légèreté et plus d'ampleur à leurs ondulations naturelles.

Elles se comportent très bien en pots, en bacs, en jardinières sur les terrasses, balcons, bords de fenêtres… Ceux sont d’ailleurs d’excellente plantes de bord de fenêtre puisqu’ avec les différentes périodes de floraison et un bon choix variétal, vous pouvez profiter de fleurs tout au long de l’année. Et ce, juste en regardant par la fenêtre !!

Bruyère sur bord de fenêtreCallune Dark Beauty en potée

Leur feuillage est un élément de décor en permanence, en cherchant l'harmonie et l'équilibre entre les couleurs de feuillage et de fleurs on obtient un résultat extraordinaire tout au long de l'année.

On peut même faire entrer un bout de notre jardin avec les callunes aux boutons fermés qui sont du plus bel effet dans la maison durant leur floraison. Mais surtout, n’oubliez pas de les remettre en extérieur car l’air sec des maisons pourrait lui être fatal au bout d’un certains temps.

> Je découvre la collection de Bruyères

Les Bruyères arborescentes

Elles sont spectaculaires lorsqu'elles atteignent plus de 2 m de haut, jusqu'à 5 m pour l'Erica arborea et aussi belles en massif qu'en haie libre ou taillée.

> Je découvre la collection de Bruyères

Quand et comment planter les Bruyères ?

Les conditions à respecter

Les Bruyères sont des plantes à enracinement superficiel (racines fines qui vont très peu en profondeur), elles ont besoin pour se développer d'une terre acide, riche en matières organiques et d'un sol frais en été.

Cette généralité est importante pour éviter les accidents dus à une sécheresse trop longue. En effet, si le sol se dessèche sur 35 cm, certaines espèces ne seront plus suffisamment hydratées, elles vont tout simplement dépérir. Les massifs devront donc être arrosés le soir par temps sec.

Il suffit d'observer la végétation autour des Bruyères dans leur milieu naturel pour se rendre compte qu'elles sont coutumières des forêts de chênes, de pins, de bouleaux, des landes de genêts et d'ajoncs, des coteaux de montagne.

Elles aiment le ciel et le soleil mais elles acceptent aussi la mi-ombre ou une ombre légère. Sans lumière, les feuillages et les fleurs perdent de leur éclat.

La plantation

Pour la plantation de la Bruyère, pétrissez et mouiller la motte pour la décompacter et faciliter l'adaptation à votre sol et surtout n'oubliez pas d'arroser l'année de la plantation.

La distance de plantation varie selon vos préférences, si vous voulez obtenir un tapis rapidement, ne dépassez pas 30 cm pour les bruyères naines. Pour les bruyères arbustives de 40 cm à 1.50 cm suivant l'effet recherché.

Nos 2 petits conseils précieux

Premier conseil, Il est très important de tailler les bruyères naines après la floraison, elles gardent ainsi un bel aspect rond, restent plus compactes, plus denses, plus belles.

Deuxième conseil, chaque printemps quand la végétation redémarre, rajoutez de la terre de bruyère et de la tourbe afin de garder l’humidité du sol et ajoutez de l’engrais adapté.

> Je découvre la collection de Bruyères